Coopérative d'Activité et d'Emploi

De La fabrique
Aller à : navigation, rechercher

Le principe de la fabrique est de fonctionner exclusivement sur du bénévolat.

Mais hormis les plus jeunes et les plus anciens, tout le monde a besoin, à un moment ou à un autre, de compter sur une activité rémunératrice. L’activité de la fabrique contribuera à renforcer l’activité économique du secteur.

Elle permettra aussi à chacun de se constituer un réseau de relations très solide basé sur des activités communes.

La prolongation naturelle consisterait à créer une structure parallèle complémentaire par exemple sous forme d’une Coopérative d'activité et d'emploi (CAE) .

Cette forme de coopérative fonctionne un peu comme une pépinière d’entreprises, à la différence principale près (outre le fonctionnement coopératif et non institutionnel) que les personnes qui lancent leur activité au sein de la coopérative peuvent l’y maintenir aussi longtemps qu’ils le souhaitent (dans une pépinière, ils doivent absolument prendre leur autonomie au bout d’un an ou deux).

Le statut de Société Coopérative d'Intérêt Collectif, SCIC, serait intéressant dans la mesure où il permet d’intégrer des collectivités locales, des associations, des entreprises, des bénévoles…